Aller au contenu

AMAP, et si je contribuais au maintien d’une agriculture paysanne !

Amap, Et si je contribuais au maintien d’une agriculture paysanne

Bonjour,

Aujourd’hui,  je vais vous parler des AMAP, les associations pour le maintien d’une agriculture paysanne.

Il s’agit d’associations regroupant des consommateurs, ainsi que des producteurs de fruits, de légumes, de viandes ou de produits laitiers. L’AMAP bénéficie aussi d’un peu de logistique, afin de donner de la visibilité aux producteurs à travers, par exemple, d’un site internet.

L’AMAP est maintenant une marque à part entière, elle est la propriété de l’association Alliance Provence, créatrice du concept en France.

En général, les consommateurs payent de manière régulière une somme définie aux producteurs. Ces derniers fourniront, en contre partie, leurs productions lorsqu’elles seront à maturité. Dans certains cas, la production est diversifiée et permet à l’agriculteur ou à l’éleveur de fournir des aliments toute l’année. Le producteur prépare ainsi un panier, que le consommateur peut aller chercher à la ferme ou se faire livrer à son domicile.

Les prix sont fixés en fonction des frais de production supportés par le producteur et pas par le cours de bourse des matières premières.

Ce fonctionnement à beaucoup d’avantage :

  • Des finances saines et maîtrisées des 2 cotés grâce aux paiements réguliers.
  • un circuit court, écologique et économique
  • Une charte de confiance
  • Une production d’aliments frais, de saison, voire bio
  • Des variétés locales, remises au goût du jour ou de terroir
  • Un prix équitable pour tout le monde, proche de la grande distribution mais avec de la qualité en plus.
  • Une relation privilégiée entre les producteurs et les consommateurs, pas d’intermédiaire, on peut les engueuler si on est pas content !
  • Une biodiversité préservée et encouragée

Pour plus de renseignements allez sur l’annuaire national des AMAP

1 réaction à “AMAP, et si je contribuais au maintien d’une agriculture paysanne !

  1. Ping : Et si je devenais locavore ! » GEEKONOME.FR

Un ptit commentaire SVP