Aller au contenu

Et si je plaçais mon épargne dans une assurance vie !

Vue la baisse du taux d’intérêt du Livret A, l’assurance vie devient un placement financier intéressant de part le rendement de l’épargne mais aussi par sa fiscalité avantageuse en cas de décès et donc de succession. C’est peut être le moment de s’y intéresser.

Assurance vie GeekonomeBonjour,

Dernièrement je vous parlais du faible intérêt (attention jeu de mots) du Livret A.

L’une des solutions pour se constituer une épargne avec un rendement satisfaisant est l’assurance-vie. 

L’assurance vie est un produit financier proposé par les banques et les sociétés d’assurances. Vous mettez une certaine somme d’argent au départ sur un compte, puis vous pouvez alimenter ce dernier de manière régulière ou occasionnelle.

En contre partie, l’organisme financier vous reverse les intérêts de votre placement. Le taux d’intérêt dépend essentiellement des obligations d’ Etat, mais aussi de l’évolution de la bourse.

Un rendement minimal est défini chaque année. Pour 2013, il est aux alentours de 2.5 %  brut en moyenne et grimpe jusqu’à 3.5 % tout de même, c’est pas énorme mais c’est bien mieux qu’un livret A. 

Après cela se complique un peu. La plus-value de l’assurance vie est imposable. L’intérêt étant de garder ce contrat assez longtemps, l’imposition, évoluant par palier, devient bien moindre après 8 ans. Il s’agit là d’une durée très importante à respecter pour bénéficier au mieux de ce placement.

Au bout de 8 ans, vous ne serez presque plus imposé grâce à un taux d’imposition bas (7.5%) et un abattement de 4600 € par personne titulaire du contrat. Il y aura tout de même 15.5 %  de prélèvements sociaux chaque année, directement pris en compte par l’établissement financier qui gère votre contrat d’assurance vie.

Par ailleurs, les avantages de l’assurance vie se dévoilent à la mort du souscripteur. Lorsque l’on contracte une assurance vie, on détermine un ou plusieurs bénéficiaires. A notre mort, ces derniers reçoivent l’argent présent sur le contrat d’assurance vie. Si la somme est inférieure à 152 400 €, les bénéficiaires ne payent pas d’impôts.

En plus, le contrat d’assurance est hors succession. Cela permet de privilégier une ou plusieurs personnes qui ne sont pas forcément membres de votre famille et d’éviter les lourdeurs de la succession.

Pour comparaison, si vous désirez léguer de l’argent à votre mort, hormis votre conjoint et vos enfants, il y aura 60 % de taxes.

Je pense ainsi que l’assurance vie n’est pas à négliger. Essayez au moins d’en contracter une rapidement pour faire courir le délai de 8 ans, quitte à n’y placer que le minimum.

Je conclurai en disant qu’il existe de multiples types de contrat d’assurance vie se basant sur de multiples supports, afin de ne pas surcharger, cela fera l’objet d’un autre article.

Bonsoir

1 réaction à “Et si je plaçais mon épargne dans une assurance vie !

  1. ormelune dit :

    J’attends avec impatience l’autre article … qui dévoilera les différents contrats et supports avec vos conseils judicieux, cela évitera que je me prenne la tête. Merci d’avance

    Répondre

Un ptit commentaire SVP